retour
MagazineDossiersAu nom de la rose: cuisine odorante et fleurie

Au nom de la rose: cuisine odorante et fleurie

Les fleurs ne sont pas seulement un enchantement pour la vue et l’odorat, mais aussi un régal pour le palais. Punch parfumé à la rose, salade parsemée de tendres pâquerettes ou capucines éparpillées sur un plateau de fromage, les fleurs illuminent de leur fraîcheur et de leurs couleurs les plats de tous les jours. Mois de la rose, juin est une invitation à savourer les fleurs de nos régions.

La rose en cuisine: du dessert au risotto

Un amour de dessert: Crème épicée à la rose.

La rose en cuisine: du dessert au risotto

Les roses sont cultivées dans les jardins depuis plus de 2000 ans. Leur forme parfaite et leur parfum enivrant font de ces fleurs un ingrédient très apprécié aussi en cuisine. Le goût de la rose se marie à merveille par exemple avec les fraises, les pommes et les carottes crues et cuites.
 


Un parfait à la rose délicatement fondant ou une crème à la rose sont d’élégants desserts rapides et faciles à faire soi-même. Pour obtenir naturellement une belle couleur rose, on peut ajouter quelques gouttes de jus de betterave. Servies sur un lit de pétales de roses, ces créations sont des amours de dessert.
 

L’eau de rose: un parfum subtil pour desserts, gâteaux et plus

Un régal pour l’œil mais aussi pour les papilles: Gelée à la rose.

 

L’eau de rose: un parfum subtil pour desserts, gâteaux et plus

L’eau de rose (également appelée hydrolat de rose) est un sous-produit de la fabrication de l’essence de rose, l’une des huiles essentielles les plus chères. Pour obtenir un litre d’essence de rose, il ne faut pas moins de deux ou trois tonnes de pétales de fleurs qui, aujourd’hui encore, sont cueillies à la main. La principale région de culture en Europe est la vallée des roses en Bulgarie. La moitié de cette huile précieuse est extraite de la rose de Damas particulièrement odorante. En Allemagne, cette fleur a été élue plante médicinale de l’année 2013.

Dans la cuisine asiatique et la cuisine orientale, l’eau de rose est utilisée surtout pour les desserts et la pâtisserie. Le lassi à la rose, boisson sucrée à base de yogourt parfumé à la rose, est un rafraîchissement bien connu en Inde.
 


Les pétales de roses entrent dans la composition du mélange d’épices marocain ras el hanout. L’eau de rose sert aussi à parfumer le massepain.

Ravissantes décorations avec des roses

Les pétales de roses cristallisés sont un véritable régal pour la vue. On les confectionne en appliquant une fine couche de blanc d’œuf sur des pétales ou des fleurs entières avec un pinceau très fin. Etalés sur une grille et délicatement saupoudrés de sucre, ils sont mis à sécher pendant 3 heures environ à température ambiante. Une fois secs, ils conservent leur fermeté et constituent un élégant décor pour de gros gâteaux ou autres desserts festifs. Remarque importante: toujours utiliser des pétales de roses non traitées.

La rose comme motif a aussi inspiré des plats salés, par exemple une rose en pâte sur un pain maison ou une rosette de saumon sur un lit de légumes.
 

Plats fleuris et colorés

Les fleurs illuminent de leurs couleurs cette Salade-feuilles au fromage.

Plats fleuris et colorés

Quantité de petites fleurs qui poussent tout naturellement sur nos prairies et dans nos jardins apportent un plus esthétique et gustatif à notre cuisine. Laissées de préférence entières, bourrache, violettes odorantes, pâquerettes, capucines et pensées peuvent servir à agrémenter une belle salade composée. La saveur piquante de la capucine n’a d’égale en intensité que sa belle couleur jaune à orangé. Cette fleur s’accorde bien avec le fromage et le séré.
 


Les sommités fleuries du trèfle et du pissenlit, des marguerites, soucis et tagètes seront éparpillées sur le plat avant de servir ou disposées sur le bord de l’assiette.

Autre régal en provenance du jardin: les fleurs de courgettes farcies.
 


Et s’il arrivait que des herbes aromatiques commence à fleurir, aucune raison de s’affoler car leurs fleurs sont également comestibles.

Bon à savoir sur les fleurs comestibles

En cuisine, on utilise uniquement des fleurs non traitées.

Bon à savoir sur les fleurs comestibles
  • Roses et eau de rose
    Toujours utiliser des roses non traitées. On en trouve sur les marchés hebdomadaires. L’eau de rose est en vente en pharmacie et en droguerie. Sa concentration étant très variable, il est nécessaire d’y goûter. Les autres produits à base de rose, du vinaigre à la gelée et au sirop en passant par le risotto aux pétales de roses et au rhum arrangé à la rose, sont disponibles aux adresses suivantes:

    Roses de plein champ, Walter Külling et Monique Astolfi, Schlatt TG, www.freilandrosen.ch

    Blütenschmaus, Lilo Meier, Zurich, www.bluetenschmaus.ch

 

  • Cueillette
    Cueillir uniquement des fleurs non traitées ayant poussé sur des sols sans engrais chimique, à l’écart des routes. Le meilleur moment pour la cueillette est le matin, par temps sec.

 

  • Culture
    On trouve dans les jardineries différents mélanges de semences. Les épiceries fines proposent aussi des mélanges de fleurs de saison. Ne jamais consommer de fleurs achetées chez un fleuriste car elles ont presque toujours été traitées avec des produits chimiques.

 

  • Les plantes qui conviennent
    Soucis, lavande, sauge, romarin, tagètes, pensées, capucines, bourrache, roquette, violettes, fraises, menthe, mélisse, pissenlit, pâquerettes, trèfle, ciboulette, églantines, sureau.

 

  • Remarque importante
    Ne touchez pas aux fleurs que vous ne connnaissez pas car toutes ne sont pas comestibles et certaines sont même toxiques.
De quoi voir la vie en rose: jardins et fêtes dédiés à la rose

Semaine des roses et de la culture à Bischofszell: toute la ville est transformée en une immense roseraie.

Photo: www.bischofszellerrosenwoche.ch

De quoi voir la vie en rose: jardins et fêtes dédiés à la rose

En juin, mois de la rose, ont lieu dans toute la Suisse des expositions et des fêtes en hommage à la «reine des fleurs». Mais la visite d’une des magnifiques roseraies vaut aussi le détour.

Expositions et fêtes

 

Roseraies


Texte: Silvia Niederberger

10 juin 2013