retour
MagazineJournal Betty Bossi

Temps de Saint-Nicolais

Saint-Nicolas n’aime rien tant que gâter petits et grands: il distribue à pleines mains les gourmandises contenues dans son grand sac de jute. Du pain d’épice, des bonshommes en pâte, des mandarines juteuses et des noix croquantes qui nous font tant de bien en hiver. Le 6 décembre nous allons partager toutes ces gâteries en famille ou entre amis, et célébrer ensemble le joli temps de l’avent.

Saint-Nicolas apporte des cadeaux

Pour peu qu’ils récitent un petit poème à Saint-Nicolas, les enfants sages se voient offrir toutes sortes de friandises.

Saint-Nicolas apporte des cadeaux

On entend de loin tinter sa clochette... Dans maints endroits, Saint-Nicolas avec sa longue barbe blanche apparaît dans sa belle houppelande rouge, flanqué du Père Fouettard et d’un âne gris. Dans sa main, il tient un grand livre d’or dans lequel sont écrites des choses importantes. Nous le connaissons et nous l’aimons bien notre Saint-Nicolas, digne et généreux visiteur qui distribue aux enfants toutes sortes de friandises pour peu qu’ils lui récitent un petit poème. Là où la coutume veut qu’il ne se montre pas, Saint-Nicolas dépose ses cadeaux gourmands dans une assiette posée sur le coin de la cheminée, dans un petit bateau en papier ou encore dans une botte ou des chaussettes suspendues. Pommes, poires, oranges, mandarines, noix, dattes et figues sèches font partie des cadeaux apportés par Saint-Nicolas. Sans oublier bien sûr de savoureux gâteaux comme du pain d’épice et des bonshommes en pâte.

Recette: Cubes Père Noël en pain d’épice (photo à la une)

Délices de l’avent

Une des nombreuses et succulentes recettes de Pains d’épice.

Délices de l’avent

Hänsel et Gretel n’ont pas pu résister à la gourmandise. Et ils ne sont pas les seuls! Car ces pains d’épice décorés de sucre glace ou de sujets en massepain sont à eux seul un régal pour les yeux. Certains, en relief, sont de véritables petits chefs-d’œuvre. La tradition de ces gourmandises au miel et aux épices remonte aux cloîtres du Moyen Age. Rien qu’en Suisse, on connaît selon les régions plusieurs types de pain d’épice, celui de Berne, de Lucerne ou d’Einsiedeln, différent par exemple des «biberfladen» de la Suisse orientale.

Si le pain d’épice a pour nous le goût de Noël, c’est parce qu’il contient les épices que nous associons à cette fête: cannelle, girofle, coriandre, noix de muscade, gingembre, poivre et écorces d’agrumes. Le mélange est un secret jalousement gardé par chaque boulanger. Non fourré, le pain d’épice se garde longtemps après la visite de Saint-Nicolas. Une fois qu’il a durci, on le trempe dans du café au lait ou du chocolat chaud. Les Appenzellois et les Lucernois aiment le tartiner de beurre.


Recette: Pains d’épice

Le bonhomme en pâte: un succès jamais démenti

Pas seulement des bonshommes en pâte: ici, Saint-Nicolas et le bonhomme de neige sont à l’honneur.

Le bonhomme en pâte: un succès jamais démenti

Symbole de convivialité, le bonhomme en pâte est chez nous indissociable de l’avent depuis 450 ans. Il accompagne nos envies gourmandes du petit-déjeuner jusqu’au dîner. Il est toujours représenté les jambes écartées. A l’origine, les bonshommes en pâte étaient surtout répandus dans la région du Plateau suisse. Dans certains endroits, ils prenaient même l’apparence d’une femme, comme la «Frowli» à Zurich. Les Romands, en revanche, l’ont adopté seulement au XXe siècle. Qu’il porte un chapeau, une ceinture, des bretelles, des boutons, une pipe, une verge ou simplement deux raisins secs en guise d’yeux, il est toujours aussi joli à croquer.

Prendre le temps de le confectionner soi-même est un plaisir dont il serait dommage de se priver, surtout si les enfants mettent aussi la main à la pâte. Une bonne alternative à la course aux cadeaux! Sans compter que pour la forme et la décoration, toutes les fantaisies sont permises.

Recette: Saint-Nicolas et le bonhomme de neige

Les remonte-moral de Saint-Nicolas

Si jamais Saint-Nicolas a un petit creux, proposez-lui de goûter à ce Tiramisu aux mandarines!

Les remonte-moral de Saint-Nicolas

Les cacahuètes que Saint-Nicolas a mises dans son sac nous sont utiles par temps froid, car elles sont très riches en bonnes graisses, protéines, vitamines et minéraux. Bonnes pour le cœur et la circulation sanguine, elles fortifient aussi nos muscles et notre système nerveux. Cela étant dit, elles sont assez caloriques. Par contre, c’est sans modération que nous pouvons consommer d’autres remonte-moral riches en vitamine C, à savoir les délicieuses mandarines à peau claire, qui sont sucrées, tendres et parfumées. Faciles à éplucher, elles n’ont qu’un petit inconvénient, leurs pépins! Heureusement la variété satsuma (originaire du Japon), n’en contient pas. Mieux vaut la savourer lorsque sa peau est encore un peu verte, c’est-à-dire avant maturité. Ensuite le fruit se dessèche et perd son arôme.

Les clémentines ont une peau fine, d’une couleur orange plus soutenue. Plus difficiles à peler, elles ont cependant l’avantage d’être généralement dépourvues de pépins. Les clémentines sont plus sucrées que les mandarines, elles sont très juteuses et aussi très parfumées.

Recette: Tiramisu aux mandarines

Qui apporte les cadeaux: le Père Noël ou Saint-Nicolas?

En Suisse alémanique, Saint-Nicolas est attendu le 6 décembre tandis qu’en Romandie, le Père Noël passe le soir du réveillon.

Qui apporte les cadeaux: le Père Noël ou Saint-Nicolas?

Notre Saint-Nicolas porte bien 1700 ans d’histoire sur ses larges épaules. Son ancêtre est Nicolas de Myre qui vivait dans l’actuelle Turquie. Ce grand bienfaiteur partageait sa fortune avec les pauvres. Il a sa place privilégiée dans la tradition chrétienne. Croyances et coutumes autour de Saint-Nicolas ont donné lieu à d’innombrables interprétations au cours du temps.

En Europe, depuis des siècles, les cadeaux sont distribués entre le jour de la Saint-Nicolas (6 décembre) et le nouvel an. En Suisse alémanique et ailleurs, on doit sans doute au réformateur Martin Luther de ne pas connaître Saint-Nicolas comme celui qui apporte les cadeaux. Pour les habitants de ces régions, c’est l’enfant Jésus qui les apporte. Luther refusait en effet la vénération des saints et glorifiait au contraire Jésus, que les hommes se représentèrent bientôt sous la forme d’un enfant aux traits d’ange. En Romandie, les enfants attendent avec impatience le passage du Père Noël, le soir de Noël. Plus au nord, en Allemagne, c’est le «Weihnachtsmann» et aux Etats-Unis, «Santa Claus».

Texte: Tiziana Ossola

1 décembre 2016

Conseil du jour, 4.12: des succulents cubes en pain d’épice

Le Père Noël va bientôt passer. Souhaitez-lui la bienvenue avec ces petites douceurs ravissantes à croquer, et en plus très décoratives!

Conseil du jour, 4.12: Recette cubes Père Noël en pain d’épice

Dossier: pâtisser pendant l’avent

Quand dehors on grelotte et frissonne, il n’y a rien de plus beau que se blottir sur le canapé et laisser son esprit vagabonder. Et, avec la boîte de biscuits de Noël à portée de mains, c’est carrément la félicité! Car que serait l’avent sans bonshommes en pâte, pains d’épice, brownies ou classiques petits biscuits de Noël?

Dossier: pâtisser pendant l’avent