Minestrone: toute l'Italie dans une soupière

Difficile de trouver une soupe plus gaie et plus colorée que le minestrone. Ce potage à l'accent méridional est connu aussi bien dans le Tessin qu'en Italie, mais les avis sont partagés sur la question de savoir qui l'a «inventé». En tout cas, ces gourmets ne manquaient pas de fantaisie, car le minestrone est rempli de bonnes suprises.

Sud, soleil et art de la soupe

Les recettes de minestrone sont aussi variées que les régions d'Italie.

Sud, soleil et art de la soupe

Quand le vent d'automne siffle dans les branches et le soleil se fait rare dans le ciel laiteux, il existe un moyen génial pour chasser la grisaille et retrouver sa bonne humeur: le minestrone a le don de réunir dans une soupière le soleil, les couleurs, les saveurs, bref tout le charme de l'Italie. Qui ne la connaît pas, cette classique soupe de légumes à l'affiche en automne et en hiver dans bon nombre de grotti, auberges de campagne et restaurants? Nourrissante, généreuse et saine, elle réchauffe l'estomac et le cœur, et elle est un régal pour les yeux.

Chaque cuisinier, chaque ménagère a sa propre variante et sait lui donner une note toute personnelle. Tout est permis, pourvu que ce soit bon. Selon la saison, la tradition et les préférences personnelles, les ingrédients varient de cuisine en cuisine et de région en région. Et vous, quel est votre minestrone favori? 

Qui a inventé le minestrone?

Les recettes de minestrone sont aussi variées que les régions d'Italie.

Qui a inventé le minestrone?

Un minestrone est vite préparé et vite mangé. En fait, le minestrone, comme la pizza, était à l'origine un repas des pauvres, une façon d'accomoder les restes, mais avec de l'imagination et de la tradition. On y mettait ce qu'on avait sous la main: des légumes du jardin, un morceau de lard du cellier, on l'étoffait avec des pâtes ou du riz et obtenait ainsi un plat unique nourrissant pour la famille.

En Italie, la question de savoir dans quelle région fut inventé le minestrone continue de faire débat. Il existe effectivement des variantes régionales traditionnelles. A Gênes et en Ligurie, le minestrone comporte impérativement des aubergines et des champignons, on lui ajoute un peu de pesto genovese, mais surtout pas de lardons. A Milan (Minestrone alla milanese) et en Lombardie, on jette en pluie une poignée de riz pour risotto, en Toscane ce sont des nouilles, et dans les Abbruzes, on incorpore soit des lardons, soit des cubes de tête de porc. Chou blanc, lentilles et navets remplacent ici le chou frisé et les haricots utilisés dans le nord du pays.

D'une manière générale, on peut dire que dans le nord de l'Italie et dans le Tessin, on utilise de préférence des légumes poussant dans la terre comme les carottes, pommes de terre, oignons et céleri, et dans le sud plutôt des légumes-tiges comme les petits pois et les pois chiches, tomates, haricots et pois mangetout - mais les ingrédients ne s'excluent pas mutuellement et dépendent aussi de la saison et de la disponibilité. Plus léger, le minestrone d'été peut contenir aussi p.ex. des courgettes, du brocoli et des épinards tandis qu'un minestrone d'hiver est surtout préparé à base de pommes de terre, chou frisé, haricots secs et lentilles - le principal, c'est qu'on se régale. Le minestrone d'été est même parfois servi froid, à la manière d'un gaspacho.

Recette: Minestrone alla milanese

Plus ou moins épaisse

Jadis tout le monde ne pouvait pas s'offrir une soupe garnie de viande. 

Plus ou moins épaisse

Il existait déjà diverses variations de la soupe à l'âge de pierre. Il s'agissait de bouillies à base d'eau, de céréales et autres ingrédients. Il y a 6000 ans, on cuisinait déjà des soupes en Mésopotamie. Cette tradition se répandit bientôt en Egypte, en Grèce et dans la Rome antique avant de gagner l'Europe centrale il y a à peu près 5000 ans. Jadis, les soupes se mangeaient souvent avec du pain ou une galette, et il existait aussi des «soupes au petit déjeuner» à base de gruau de céréales - une variante qui s'est maintenue jusqu'à nos jours sous forme de porridge et de bouille d'avoine, du moins dans certaines parties de l'Europe.

Les soupes «modernes» datent de la Renaissance. A cette époque, la base d'une bonne soupe est constituée d'un bouillon de viande enrichi de différents ingrédients comme des légumes, petits morceaux de viande, œufs ou morceaux de pain, selon le budget et la saison. Paysans, bourgeois et nobles ne mangeaient pas du tout la même chose. La population rurale confectionnait des soupes rustiques comme les bouilles de pois ou les soupes de légumes garnies de miettes de pain, tandis que les nobles et les couches sociales favorisées pouvaient se permettre d'opulentes potées, copieusement garnies de viande et d'autres délices (p.ex. asperges).

Au fil du temps, la cuisine française a exercé une influence toujours plus grande sur les ingrédients et le rafinement des recettes, influence qui se traduisit aussi dans le vocabulaire: les bouillons, consommés, potages, purées, coulis, bisques, crèmes et autres veloutés étaient nés.

Comme les Français, les Italiens se mirent à classer leurs soupes en potages clairs et liés, minestroni et zuppe (ces dernières comportant une tranche de pain grillé trempée en guise de «fond»). Dans le langage populaire, on parle souvent aussi de soupes de légumes légères («minestrine»), consistantes («minestre») ou «épaisses» («minestroni»).

Les légumes: hachés menu en un clin d'œil

Légumes en morceaux? Les enfants trouvent ça cool!

Les légumes: hachés menu en un clin d'œil

Aujourd'hui, le minestrone est synonyme d'une soupe de légumes consistante qui, selon les régions et les préférences, est également agrémentée de poitrine de porc salée («pancetta»), parmesan ou sbrinz, croûtons, ail ou pesto. La plupart des recettes contiennent aussi des haricots borlotti. Si l'on utilise des haricots secs, il faut les faire tremper env. 12 heures avant dans de l'eau. Tout compte fait, le minestrone est un mets très accommodant: il est vite préparé, peut se garder longtemps au chaud, et aussi se portionner et se congeler sans problème.

Détailler les différents légumes en rondelles, petits dés, bâtonnets et rouelles peut être un travail amusant et le mélange des couleurs est toujours un gage de bonne humeur. D'autant que les enfants sont généralement ravis de donner un petit coup de main à leur maman et adorent découper, par exemple dans les carottes, des petits personnages rigolos avec des emporte-pièce.

Minestrone - che confusione!

Un formidable désordre, bref un minestrone!

Minestrone - che confusione!

En Italie, quand plus rien ne fonctionne dans les cuisines, maisons, parkings, supermarchés, shows télévisés, en politique, en famille et dans la société, les journalistes zélés et l'homme de la rue parlent d'un «minestrone», synonyme de chaos.

Le minestrone est présent dans la musique, le théâtre et la littérature, il a inspiré des écrivains et des musiciens, p.ex. le groupe «10CC» et son tube «Life is a minestrone, served up with parmesan cheese». Certains ont même inventé un jeu de cartes culinaire baptisé «Minestrone», conçu pour 2 à 4 joueurs (dès 6 ans). On a le choix entre cinq recettes de minestrone. Les joueurs doivent donner le nombre d'ingrédients nécessaires pour les différentes recettes en abattant leurs cartes. Le gagnant est le premier qui donne le maximum de recettes au complet.

Parfois, la vie nous en fait vraiment voir de toutes les couleurs... Alors savourons-la comme un minestrone!

Texte: Christine Koethe

L’Italie à table

L’Italie à table

Le meilleur de l’Italie!

CHF 36.90
plus
Quantité
A votre service
SuggestionBar_Rezept_Label Recette
C'est servi!
Minestrone alla milanese.
fermer