retour
MagazineDossiersBelle-Hélène

Poire Belle-Hélène: un dessert légendaire

Dieu sait pourquoi l’inventeur du dessert dédié à la belle Hélène de Sparte a choisi des poires. En réalité, dans la légende dont Jacques Offenbach s’est inspiré pour son opérette, il n’est pas question de poires, mais d’une pomme. Quoi qu’il en soit, la poire Belle-Hélène est un dessert fabuleusement bon!

Mais qui a inventé ce dessert pour une opérette à succès?

Le nom de l’inventeur reste obscur. Mais à quoi bon se casser la tête pour le savoir?

Mais qui a inventé ce dessert pour une opérette à succès?

On attribue volontiers la paternité des poires Belle-Hélène au grand cuisinier français Auguste Escoffier (1846 bis 1935). Les poires pochées au sirop, dressées sur de la glace vanille et nappées de sauce au chocolat chaude, devaient être un hommage au personnage principal de la nouvelle opérette de Jacques Offenbach (1819 à 1880) intitulée «La Belle Hélène». La première, qui eut lieu en décembre 1864, remporta un énorme succès auprès du public.

La journaliste et historienne d'art allemande Petra Foede, qui signe occasionnellement des articles pour le site internet de Betty Bossi, pense toutefois qu’il s’agit d'une légende, et doute que ce dessert fût servi pour fêter la première de l’opérette. A son avis, Auguste Escoffier ne pouvait être l’auteur de la recette originale puisqu’à l'époque, âgé seulement de 18 ans, il était au début de sa carrière.

En fait, il ne s’agissait pas de poires, mais d’une pomme

Poire Belle-Hélène: loin de déclencher une guerre, ce dessert provoque tout au plus la ruée sur le buffet froid.

En fait, il ne s’agissait pas de poires, mais d’une pomme

A l’époque d’Hélène, personnage de la mythologie grecque, le chocolat n’existait pas encore dans l’Antiquité. Dans l’histoire qui a inspiré son opérette à Jacques Offenbach, ce ne sont pas des poires, mais une pomme d’or qui créa la discorde. Trois déesses, Hera, Athena et Aphrodite, se disputent le titre de la plus belle divinité. Désigné comme arbitre, Pâris, fils d’un roi troyen, attribue la pomme à Aphrodite. Elle lui avait promis la plus belle femme du monde, Hélène, déjà mariée au roi grec Ménélas. Pâris enlève la belle, les Grecs tentent de la reprendre, ce qui déclencha la guerre de Troie.

Travail minimum pour un régal maximum

Poires au sirop: bocaux maison au lieu de conserves du commerce.

Travail minimum pour un régal maximum

Aussi embrouillée que paraisse la légende, aussi simple est la recette. Si vite réalisée que l’on peut même servir ce succulent dessert à des invités de derniére minute, à condition bien sûr d’avoir les ingrédients sous la main (poires en boîte, sauce au chocolat et glace vanille).

 

Ceux qui souhaitent personnaliser davantage cette variante peuvent confectionner eux-mêmes les poires au sirop. De toute façon, le dessert reste vite fait! Voici notre recette de poires au sirop maison et de sauce au chocolat:

 

Recette: Poires en conserve
Recette: Sauce au chocolat

Dans le grand classique de la cuisine française, les demi-poires pochées au sirop sont dressées sur de la glace vanille et décorées de violettes cristallisées. La sauce au chocolat chaude est servie à part. Si les violettes sont passées de mode, la touche de chantilly, par contre, est pour beaucoup un must.

Texte: Daniela Rinderknecht

A votre service
SuggestionBar_Rezept_Label Recette
C’est servi: poires et chocolat - un couple parfait
Miniroulades «Belle-Hélène».

SuggestionBar_Rezept_Label C’est servi: poires et chocolat - un couple parfait

Il est évident que les poires et le chocolat font très bon ménage en cuisine. Un grand nombre de gourmandises misent sur l’accord de ces deux ingrédients:

Poires en conserve
Poires Belle-Hélène
Pouding Belle-Hélène
Mini roulades «Belle-Hélène»
Gratin Belle-Hélène

fermer