retour
MagazineDossiersStrawberry Fields Forever: le best of des recettes rock’n’roll

Strawberry Fields Forever: le best of des recettes rock’n’roll

Le hot-dog du père du rock, les fraises cueillies avec les Beatles, la quiche aux poireaux de Stiller Has: avec les stars, le rock’n’roll ne s’invite pas seulement sur la scène mais aussi en cuisine! Nous avons tendu l’oreille aux préférences culinaires des chanteuses et des chanteurs de rock des années 60 et vous rapportons les meilleures recettes du genre.

Tout sucre, tout miel

«Honey, Honey, Sugar, Sugar»: petits mots doux pour l’élu(e) de son cœur.

Tout sucre, tout miel

Les chanteurs de rock ont une prédilection pour les petits mots doux: «Honey» et «Sugar» reviennent souvent dans leurs chansons. Mais il est aussi très courant de comparer celui ou celle qu’on aime avec une sucrerie (angl. candy), par exemple avec une sucette (lollipop), voire une tarte aux pommes. Car chacun sait, depuis les débuts du rock’n’roll, que l’amour passe par l’estomac.

Mais quand c’est trop sucré, il arrive parfois que l’on avale de travers ou que les talents du cuisinier ne soient pas tout à fait convaincants.

Candies et cookies pour leur sweetheart

Fraises et autres petits fruits sucrés

Les fraises comptent parmi les fruits les plus chantés par la musique rock.

Fraises et autres petits fruits sucrés

Les petits fruits sont un thème constamment présent dans la musique rock, et parmi eux, la fraise est la grande favorite. Depuis l’Antiquité, les poètes ont chanté la douceur de celle qui symbolise l’amour et l’érotisme. Dans un gâteau ou dans un dessert, dans un punch ou dans une glace, bref en cuisine, la star des petits fruits rouges se hisse tout en haut du hit-parade des baies et se classe régulièrement première dans les charts.


La myrtille peut faire aussi un tabac comme le prouve Fats Domino avec sa version de «Blueberry Hill».

Fast-food pour chiens chauds

Hot-dog: le snack de circonstance pour les chiens chauds sur la piste de danse.

Fast-food pour chiens chauds

Il y a 60 ans, Bill Haley inaugurait l’ère du rock avec «Rock Around The Clock». Un an plus tard, il baptise «Hot Dog Buddy Buddy» le plat fétiche des rock’n’rolleurs. Et même si le père du rock’n’roll ne pensait pas en fait au célèbre fast-food, il mit le doigt dessus. Dans l’argot américain, on désigne par hot-dog une personne qui fait son show, autrement dit un frimeur. Et comme cette personne danse pratiquement jour et nuit, elle a tout juste le temps d’avaler un hot-dog!

27 ans plus tard, Herbert Grönemeyer découvre les saveurs de la saucisse au curry, et encore 17 ans plus tard, Blur ne sert plus que du café à son TV-Dinner.

De la Bella Italia à la cuisine cajun

Les rockeurs aiment la cuisine italienne mais apprécient aussi la Crêpe Suzette française.

De la Bella Italia à la cuisine cajun

Dans les années 70 et 80, la cuisine italienne a les faveurs des musiciens de rock. En revanche, Hank Williams prône dès 1952 la cuisine cajun. Quant au groupe Manhattan Transfer, il adhère en 1987 non seulement à la musique brésilienne, mais aussi à la cuisine du pays et se range à l’époque sous la bannière «Soul Food».

Les recettes, elles aussi, sont de plus en plus raffinées: au lieu d’une simple coupe de fraises saupoudrée de sucre, ou d’une saucisse au curry achetée dans une baraque à frites, on préfère désormais se mijoter de bons petits plats à la maison.

La cuisine suisse d’Endo Anaconda

Endo Anaconda sert sa Quiche aux poireaux avec différentes salades.

La cuisine suisse d’Endo Anaconda

Pour goûter à la quiche aux poireaux de Stiller Has, il faut assister au concert live. La recette à succès est une extension du morceau «Summer», qui raconte l’histoire d’un couple qui passe ses vacances au lit au lieu d’aller au bord de la mer. En plein été, Endo Anaconda chante «Je sais bien que le poireau n’est pas un légume d’été. Mais nous, on s’est connu autour d’une quiche aux poireaux».

En 1996, Stiller Has entame sa tournée de concerts pour la première fois avec une histoire de gril: «Imaginez que votre voisin allume son barbecue...», et une voix de femme s’élève du public pour crier «cervelas!». Ce qui amène tout naturellement Endo Anaconda à Bungalow Bill qui dépose un cervelas sur les braises et le mange - naturellement! - avec «un peu de salade». Depuis, cervelas et quiche aux poireaux figurent au programme des concerts live.


On peut savourer la cuisine suisse d’Endo Anaconda dans d’autres chansons. Les textes complets se trouvent sur la page internet du groupe: www.stillerhas.ch.

 

Quiche aux poireaux, cervelas et salade

Simon & Garfunkel font leur marché

Rien que pour les herbes fraîches comme la sauge et le romarin, cela vaut la peine de faire un tour au marché.

Simon & Garfunkel font leur marché

La phrase «Parsley, Sage, Rosemary and Thyme» (persil, sauge, romarin et thym) est répétée un vers sur deux, soit en tout 5 fois chez Simon & Garfunkell. Est-ce une sorte de liste des courses que nous chantent ici les deux compères pour être sûrs de ne rien oublier quand ils feront leur marché? En tout cas, le duo américain s’est choisi le quatuor des herbes aromatiques les plus populaires.

On ignore si Thalia, la bomba latina, aime aussi faire son marché. Toujours est-il qu’elle a également une préférence pour les fines herbes et les épices.

Persil, sauge, romarin, thym et menthe

Du p’tit-déj’ au lit au pique-nique végétarien

Lait, toast et miel: le p’tit-déj’ idéal pour un samedi matin pluvieux.

Du p’tit-déj’ au lit au pique-nique végétarien

Le p’tit-déj’ semble être le repas préféré des rockstars. Car il est au cœur de beaucoup de morceaux. Exemple: le p’tit-déj des Roxette, au lit avec lait, toast et miel. Sur son album «Food», Kelis n’oublie pas non plus le premier repas de la journée. Quant au groupe allemand Fettes Brot, il insiste pour que le pain soit maison - «comme celui de maman». Si on se passe de miel, en revanche pas question de zapper le beurre. Les Stiller Has en sont déjà aux dix-heures, mais ils proposeraient volontiers à leurs déménageurs des tartines beurrées avec du cervelas.


Kelis ne sait pas seulement préparer le p’tit-déj’ pour son fils. Elle pratique aussi la grande cuisine. Nous ignorons ce que la néo-Suissesse Tina Turner mange le matin, le midi et le soir, mais en tout cas c’est sûrement végétarien. Pour son 75e anniversaire, nous lui suggérons un pique-nique dans son jardin.

Texte: Daniela Rinderknecht

9 juin 2014

Pain comme chez maman et cuisine bourgeoise de Kelis