Petite et sauvage ou grosse et pratique?

Petite et sauvage ou grosse et pratique?

Brimbelle, myrtille, bleuet, cette petite baie bleue répond à plusieurs noms. Et pour connaître son goût authentique, il faut aller la cueillir en forêt. Pourquoi se donner cette peine pensera-t-on puisque finalement, on trouve des myrtilles en barquettes au supermarché. Oui, sauf que la plupart des myrtilles dites de culture sont beaucoup moins parfumées que leurs cousines sauvages. Les myrtilles sauvages sont des parentes éloignées desmyrtilles cultivées. Un peu comme les prunes et les cerises. Elles appartiennent bien à la même famille, mais présentent quand même quelques différences. Les myrtilles sauvages sont bleu-noir, plus petites et plus parfumées que les myrtilles cultivées. Les pigments se trouvant dans la peau et la pulpe, les baies sont complètement bleues et, en bouche, colorent les dents et la langue. Les myrtilles cultivées proviennent d’Amérique du Nord. Les pigments sont concentrés uniquement dans la peau du fruit, leur pulpe est claire. Dans les recettes, les deux variétés s’utilisent indifféremment.