retour
MagazineDossiersAux pommes, les beignets!

Aux pommes, les beignets!

Ils faisaient autrefois la fierté de nos grands-mères. Ils sont aujourd’hui plus que jamais tendance: saison oblige, les beignets de pommes sont les stars de l’automne! Les variétés de pommes suisses sont nombreuses et avec la nouvelle plaque à beignets, on peut se faire plaisir facilement et en toute légèreté.

Un classique en habit de pâte

Les rondelles de pommes en habit de pâte font depuis des siècles les délices des jeunes et des moins jeunes.

Un classique en habit de pâte

L’automne donne le ton: une belle promenade en forêt et le moral est au beau fixe! Illuminé de couleurs, l’automne est aussi la saison des amateurs de fruits qui attendent avec impatience la récolte des pommes. La pomme est le fruit favori des Suisses qui adorent la croquer nature, mais savent aussi en faire des beignets croustillants, dorés et délicieusement parfumés.

D’un bout à l’autre du pays, on est friand de ce repas simple et chaleureux. Et cela ne date pas d’hier. Ces rondelles de pommes enrobées de pâte et servies avec une sauce vanille et de la cannelle sont un des grands classiques de la cuisine gourmande! Reste que la friture est une méthode assez compliquée et fastidieuse, et que les beignets sont riches en calories. Pour les gourmets qui ne veulent pas se priver de beignets aux pommes, Betty Bossi a mis au point la Plaque à beignets. Au lieu de se faire dans l’huile, la cuisson se fait au four. Cette plaque très tendance permet non seulement de confectionner des beignets aux pommes, mais aussi d’enrober de pâte d’autres ingrédients et de réaliser de délicieux bagels et donuts.

Recettes (cuits dans la Plaque à beignets)

Plaque à beignets

Plaque à beignets

8 beignets à la fois! Réinventé pour vous: le beignet aux pommes!

CHF 27.90
Prix pour non abonné(e)s: CHF 32.90
plus
Quantité
Variétés à la pelle

Palmarès des pommes suisses (de g.à.d.): boskoop, gala, braeburn.

Variétés à la pelle

«Gala» est la variété préférée des Suisses. On peut tout à fait l’utiliser pour des beignets. Mais la Fruit-Union Suisse lui préfère pour cet apprêt culinaire la boskoop (une varieté des Pays-Bas), une pomme à cuire typique.

En principe, toutes les pommes se prêtent à la confection de beignets. Mieux vaut cependant suivre le rythme des saisons et privilégier les fruits de nos régions. Les «expertes» en beignets recommandent la braeburn, connue aussi pour sa richesse en vitamine C.

A part les mois d’été, les variétés dites de garde comme la jonagold et la maigold sont présentes sur les étals pratiquement toute l’année. Actuellement c’est la saison des pommes d’automne - elstar, cox orange, kidds orange ou rubinette - aussi savoureuses nature qu’en beignets.

Le plein d’énergie

Caloriques mais si bons!
Autrefois, on aimait aussi les
beignets pour leur apport
énergétique.

Le plein d’énergie

Les beignets aux pommes ne sont pas une spécialité suisse car partout où il existe des pommes, on les a toujours cuisinées ou consommées de multiples façons. La pomme est le plus ancien des fruits cutivés.

Plusieurs recettes - dont certaines remontent à 1780 - confirment la tradition culinaire des beignets et autres mets à base de pommes. Jusqu’au 19e siècle, la ménagère ne disposait pas, comme aujourd’hui, d’un four dans sa cuisine. Ce qui explique pourquoi les mets aux pommes étaient toujours préparés de la même manière: dans une casserole de saindoux brûlant, au-dessus d’un feu. Et chaque fois que l’on parlait de «petit gâteau», il s’agissait en fait d’un beignet.

D’un point de vue diététique, ce mode de cuisson nous paraît aujourd’hui très gras et très calorique, mais à l’époque, il était tout à fait supporté par une population beaucoup moins sédentaire que nous le sommes aujourd’hui.

Autrefois, on faisait frire tout ce que l’on cultivait autour de la maison, y compris les pommes sous toutes leurs formes, en quartiers, en morceaux ou en rondelles, comme pour les beignets.

Recette


Texte: Tania Kummer
6 octobre 2008

Plaidoyer pour le fruit défendu

Bonne pour les papilles et bonne pour la santé: une pomme chaque matin éloigne le médecin!

Plaidoyer pour le fruit défendu

Fruit le plus aimé et le plus consommé en Suisse, la pomme est un en-cas idéal quand on a un petit creux. Elle fournit de l’énergie, mais aussi beaucoup d’eau. C’est donc un bon coupe-soif. La plupart de ses précieux composants sont concentrés sous la peau. La sagesse populaire ne s’y est pas trompée comme en témoigne le proverbe anglais «An apple a day keeps the doctor away!» - une pomme chaque matin éloigne le médecin! La pomme doit ses vertus à la présence de micro-constituants végétaux qui préviennent les maladies cardiovasculaires.

Autre atout pour notre santé: sa teneur en pectine relativement élevée. La pectine est une fibre alimentaire hydrosoluble qui possède un pouvoir gonflant et peut se fixer à l’acide biliaire présent dans l’intestin. Cette propriété est intéressante car l’acide biliaire se forme à partir du cholestérol. Une consommation élevée de pommes permet donc, grâce à la teneur en pectine, d’abaisser le taux de cholestérol sanguin et de neutraliser les métaux lourds comme le plomb et le mercure ainsi rendus inoffensifs. Enfin, la pomme favorise la digestion et combat la constipation.

Recette


Conseil santé: Marlène Gautschi, diététicienne

A votre service
SuggestionBar_Rezept_Label Recette
C’est servi!
Beignets aux pommes.

SuggestionBar_Rezept_Label C’est servi!

fermer