retour
MagazineDossiersLe rôti de Noël parfait

Le rôti de Noël parfait

Il n’y a pas que le filet pour se régaler! Un beau rôti escorté d’une sauce succulente fait aussi bonne figure sur une table de fête que le plus noble des morceaux. Il est idéal pour une grande tablée, et une fois glissé au four, cuit pratiquement sans surveillance. Rôti, braisé, mitonné ou cuit à basse température, tous ces modes de cuisson donnent un rôti de Noël fondant et savoureux, bref à la perfection!

Morceaux choisis au four

Ce Rôti de porc est arrosé régulièrement pendant sa cuisson avec un mélange de miel, bouillon et vin doux.

Morceaux choisis au four

Avant de le découper en tranches, ne pas hésiter à présenter fièrement à ses convives le superbe rôti doré et croustillant. Car ce morceau de choix que l’on aura patiemment arrosé de son jus pendant une heure et demie mérite d’être d’abord mangé des yeux. La méthode qui consiste à donner plus de brillant à la viande est appelée glaçage à chaud. Elle convient surtout aux rôtis de veau ou de porc qui doivent être bien cuits à cœur. Pour le glaçage, on peut utiliser du vin, du bouillon, un fond ou encore du miel et du jus d’orange, comme dans notre recette du rôti de Noël. Et naturellement, le mélange d’épices et la garniture du rôti (p.ex. pommes, marrons, échalotes, rondelles d’orange) contribuent aussi au bon résultat.
 

Recettes

L’exemple des Anglais

Caractéristique typique de cette Côte couverte à l’anglaise: une belle croûte dorée et croustillante.

L’exemple des Anglais

Les Anglais préfèrent leur rôti bien saisi et cuit sans mouillement. Ils font rôtir la viande à 240°C jusqu’à formation d’une superbe croûte. Ensuite, ils abaissent la température du four et poursuivent jusqu’au degré de cuisson souhaité (température à cœur):

 

  • Bleu
    Cru à cœur, 45 à 50°C.
  • Saignant
    Epaisseur bien cuite de 2 à 3 mm, saignant à cœur, 50 à 55°C.
  • A point
    Une épaisseur bien cuite de 4 à 5 mm entoure la viande, le cœur est rose, 60°C.


Cette méthode dite «à l’anglaise» convient particulièrement bien aux morceaux rassis et tendres de bœuf, d’agneau et de gibier qui ne sont pas complètement cuits à cœur, mais laissés rosés.
 

Recettes

 

Miele

Rôti braisé: un morceau magique

Civet de bœuf à l’ancienne: une fois glissé au four, ce classique se prépare pratiquement tout seul.

Rôti braisé: un morceau magique

Le rôti braisé est une solution «tout compris» puisque viande, sauce et légumes sont préparés ensemble. C’est d’autant plus pratique lorsqu’on a des invités. De surcroît, la longue cuisson laisse assez de temps pour préparer l’accompagnement, l’entrée et le dessert.

Braiser consiste à d’abord saisir la pièce de viande avant de la laisser mijoter à couvert sur feu doux avec peu de mouillement (p.ex. bouillon, cidre, bière, vin). La viande reste alors juteuse et tendre. Un gros rôti garni sera cuit au four de préférence dans une grande braisière. Les morceaux à choisir:

 

  • Veau: poitrine, pièce ronde.
  • Bœuf: cou, aiguillette, côte couverte, épaule, cuisse.
  • Porc: épaule, cou.

 

Recettes

Cuisson à basse température: idéale pour un repas de fête

Cuit à basse température, ce Carré de porc en croûte de fromage est merveilleusement tendre et juteux.

Cuisson à basse température: idéale pour un repas de fête

Cette méthode consiste à d’abord saisir la viande à feu vif et à poursuivre la cuisson au four (80°C) lentement et en douceur. Au final, le rôti est très juteux et merveilleusement tendre. Autre avantage: tandis qu’il cuit au four, on peut se consacrer à la sauce et aux accompagnements, et dresser une belle table. La viande est prête à savourer lorsqu’elle atteint la bonne température à cœur (55 à 65°C selon le morceau). Elle peut ensuite patienter jusqu’à une heure au four à 60°C sans perdre de sa qualité. Encore un grand avantage lorsqu’on a des invités, car on n’est pas à une minute près pour passer à table. Les morceaux à choisir:

 

  • Bœuf: rosbif, côte couverte maigre, filet entier.
  • Veau: côte couverte, filet, faux-filet, noix pâtissière.
  • Porc: noix pâtissière, filet mignon, filet entier, carré de côtes.
  • Agneau: gigot, carré, filet.

 

Recettes

Viande à l’os: régal complet

Ce Gigot enrobé d’une croûte merveilleuse est rôti à l’anglaise, c’est-à-dire à feu vif.

Viande à l’os: régal complet

Les amateurs de viande à l’os, prêts à se lancer dans la découpe, opteront pour un gigot. Ce cuissot, éventuellement piqué d’ail (affaire de goût), est d’abord mis à mariner avant d’être enfourné. Jusque-là, la plupart des cordons-bleus sont d’accord. Ensuite, il s’agit de choisir entre la méthode «à four très chaud» (180 à 200°C) et la cuisson à basse température (80°C). La différence ne tient pas seulement dans le temps de cuisson (1½ heure contre 3 heures), mais aussi dans la consistance de la viande. La méthode traditionnelle donne une belle croûte et un merveilleux goût de rôti, la cuisson à basse température une viande tendre, juteuse et rosée. A la fin, la température à cœur doit être de 60°C.

Recette

Ils roulent pour vous: rôtis roulés & Cie

La farce courge-noisettes laisse apparaître un motif intéressant lorsqu’on découpe ce Rôti roulé.

Ils roulent pour vous: rôtis roulés & Cie

Parmi les bons morceaux, certains adorent qu’on leur fasse des farces. Pour cela, on taille la viande en portefeuille et la garnit d’une farce succulente. Ou bien on la fait préparer par le boucher de manière à pouvoir la farcir et la rouler soi-même. Et au moment de la découpe, le rôti fait apparaître un motif intéressant.

Recettes

 

Les complices d’un rôti

Saveur et couleur de la Polenta aux amandes sont en parfaite harmonie avec le Rôti de veau au porto.

Les complices d’un rôti

Que serait le meilleur des rôtis sans ses accompagnements? Voici quelques suggestions:

 

  • Arista al vin santo (rôti de porc au vin santo)
    Servir avec : taglierini.
  • Côte couverte à l’anglaise
    Servir avec: frites au four, Gratin dauphinois, risotto.
  • Couronne d’agneau à l’ananas
    Servir avec: pommes de terre sautées, polenta, risotto.
  • Civet de bœuf à l’ancienne
    Servir avec: polenta, nouilles, purée de pommes de terre.
  • Brasato al Barolo (rôti de bœuf au barolo)
    Servir avec: risotto, polenta.
  • Carré de porc en croûte de fromage
    Servir avec: risotto, polenta.
  • Rôti de bœuf roulé farci de noisettes et courge
    Servir avec: purée de pommes de terre.
  • Rôti argovien et knöpflis dorés
    Servir avec: Knöpflis dorés.


Texte: Daniela Rinderknecht

 

9 décembre 2013