retour
MagazineDossiersCuisiner en camping et se régaler en plein air

Cuisiner en camping et se régaler en plein air

En voiture, en vélo ou à pied, en camping-car ou sous la tente, ce que tous recherchent en fin de compte, c’est le calme et la simplicité de la vie en pleine nature. Faire la popote le soir et partager un bon dîner sous la voûte étoilée est pour les campeurs le couronnement d’une journée bien remplie.

Faire la popote au feu de bois

Les Brochettes à la provençale aux senteurs de lavande du Midi, titillent les papilles des amateurs de grillades.

Faire la popote au feu de bois

En plein air, le mode de cuisson le plus naturel et le plus romantique est sans aucun doute le feu de bois. Viande et légumes, en particulier, développent tous leurs arômes au-dessus des braises. Envie de nouvelles idées qui sortent des sentiers battus? Vous les trouverez dans le nouveau livre de Betty Bossi «Grillades»! Par exemple, le Tourbillon de saucisse avec poivrons sauvages ou encore les Brochettes à la provençale que vous aurez déjà préparées à la maison en les frottant de lavande et de beurre salé. Sur place, leur cuisson sur le gril ne prend que quelques minutes.

Recette: Brochettes à la provençale

Pour que viande et poisson restent bien au frais, même lors d’une longue excursion, le mieux est de les transporter avec une boisson congelée, comme notre Tilleul froid au melon: remplir de Tilleul froid au melon refroidi une bouteille en PET jusqu’à env. 5 cm du bord, placer au congélateur. La boisson surgelée peut être utilisée comme élément réfrigérant avant d’être bue glacée. De quoi vous désaltérer par la même occasion si ça chauffe un peu trop!

Le portail «Schweizer Familie» (en all.) fournit une liste des places de gril publiques en Suisse. Si vous souhaitez partager avec d’autres votre place préférée, vous pouvez le signaler sur la liste.

Recette: Tilleul froid au melon

Vite fait, bien fait à la casserole

Couscous à la ratatouille: peu de travail pour un grand régal!

Vite fait, bien fait à la casserole

Un petit réchaud de camping et un gril, il n’en faut pas plus pour se concocter de bons petits plats. Tandis que ça grésille sur les braises, on a tout le temps de préparer l’accompagnement sur le réchaud. Privilégiez tout ce qui cuit vite et consomme peu du précieux carburant. C’est important surtout lorsqu’on est en route longtemps.

Les champions des accompagnements vite faits sont le couscous et les vermicelles de riz. Ils n’ont pas besoin, comme les autres produits à base de céréales, de cuire dans de l’eau, il suffit de les ébouillanter et de les laisser reposer quelques instants. Une mouture fine de polenta est également prête en 2 minutes. Agrémentée d’herbes et de fromage, elle accompagne à merveille des aubergines et des tomates grillées. Cuites en moins de 10 minutes, les nouilles fines, comme les vermicelles et les cornettes, se placent aussi en haut de la liste. Côté riz, c’est le basmati qui cuit le plus vite. Le risotto exige un peu plus de patience. Mais un risotto crémeux, qui demande si peu d’autres ingrédients, cela ne se refuse pas, même en camping.

Astuce: dès que les grains de riz sont al dente, donc quand ils présentent encore un point blanc à l’intérieur, on enveloppe la casserole dans une serviette de bain et laisse le riz terminer tranquillement sa cuisson. Du coup, le réchaud est libre pour une autre préparation.

Recette: Couscous à la ratatouille

Cuisiner une fois pour deux

La Salade de vermicelles et tomates est une option fraîcheur pour tous les fans du barbecue.

Cuisiner une fois pour deux

Pour tous ceux qui ne rentrent pas dès le lendemain à la maison, cela vaut la peine de préparer une double quantité des accompagnements qui serviront ensuite à composer une fraîche salade estivale. La sauce déjà prête sera emportée dans une bouteille en PET. Toutes les fantaisies sont permises et finalement, tout est bon en salade. Voici quelques idées:
 

  • Dés de tomates et de poivrons
  • Petits radis
  • Œufs durs hachés
  • Feta, mozzarella ou fromage à pâte dure
  • Avocat
  • Maïs en boîte
  • Petits dés de jambon
  • Rondelles de saucisses
  • Viande grillée de la veille, coupée menu


Recette: Salade de vermicelles et tomates

Plats tout en un

Une seule casserole pour varier les plaisirs, p.ex. Pâtes en sauce.

Plats tout en un

Quand on n’a que ses muscles pour transporter son équipement, y compris les ustensiles de cuisine, mieux vaut ne pas se charger inutilement. Avec une seule casserole, on peut préparer toutes sortes de bons petits plats. Par exemple, en faisant cuire des Pâtes en sauce pour quatre personnes dans seulement un demi-litre d’eau, pas besoin de jeter l’eau de cuisson. Le liquide restant sert de base à la sauce. Les macaronis de l’armailli se préparent selon le même principe. Les pâtes et les pommes de terre en morceaux cuisent dans du lait coupé d’eau et à la fin, on ajoute de la crème et du fromage. Le léger couscous à la ratatouille (photo ci-dessus) se contente lui aussi d’une seule casserole.

Les galettes mexicaines (tortillas et fajitas) sont aussi très pratiques. On peut les garnir comme on veut et elles se dessèchent moins vite que le pain ordinaire. Les Tortillas express aux haricots rouges et émincé de veau sont un menu idéal en camping.

Recettes:

En vélo à travers la Nouvelle-Zélande

Bien se nourrir pour faire le plein de bonne humeur. Quand on voyage pendant 2 mois en vélo, on sait ce qui compte en matière de provisions.

Photo: Bettina et Stephan Bernhardsgrütter

En vélo à travers la Nouvelle-Zélande

A l’écoute de vos questions par téléphone, l’aimable Bettina Bernhardsgrütter de l’Atelier de cuisine Betty Bossi a réponse à tout. Avec son mari Stephan, elle a parcouru pendant deux mois la Nouvelle-Zélande en vélo. Quand on totalise 2300 kilomètres dans les jambes, on sait qu’en matière de bagages et de cuisine, chaque gramme compte. Le but était de ne pas transporter plus de 3 kg de nourriture.

Les vermicelles de riz se sont révélés particulièrement pratiques et sont vite devenus leur plat fétiche. Faciles à trouver et à combiner, ils sont imbattables côté poids et préparation. Au menu, il y avait par exemple des vermicelles de riz à la sauce soja ou aux petits pois, et le lendemain, une salade fraîche. Dans la salade, nos deux cyclistes ont émincé ce qu’ils avaient en réserve dans leurs sacoches. Ainsi, ils ont pu varier chaque jour leur menu.

Côté énergie, Bettina conseille de faire bouillir de l’eau dans un récipient fermé ou d’utiliser une casserole munie d’un bon couvercle. Cela économise du carburant et des muscles, et sauvegarde en plus la nature dont nous voulons finalement tous profiter longtemps!

Texte: Silvia Niederberger