retour
MagazineDossiersTendance: viande fumée maison

Tendance: viande fumée maison

Le fumage est l’une des méthodes les plus anciennes permettant de conserver viande, charcuterie et poisson. Aujourd’hui, cette technique est aussi utilisée pour donner un goût subtil à la viande. Pas besoin de fumoir ni d’appareils professionnels. On peut fumer de la viande chez soi, dans sa cuisine, avec l’aide de quelques ustensiles courants, et faire ainsi profiter famille et amis d’une expérience gustative unique.

Pour les plats de terroir et la cuisine gastronomique

Appréciés pas seulement quand on tue le cochon: jambon, petites côtes et lard fumés.

Pour les plats de terroir et la cuisine gastronomique

Les viandes fumées confèrent à un mets une note rustique particulièrement aromatique. Le classique plat de cochonailles servi quand on tue le cochon donne une idée de la palette complète: saucisses, jambon, lard et petites côtes fumées font les délices des amateurs de plats canailles. Mais les fins gourmets savent aussi apprécier les spécialités fumées.

Recettes

Fumage - une méthode simple à pratiquer dans sa cuisine

Fumage à la maison: des ustensiles courants, comme un panier vapeur, suffisent amplement.

Fumage - une méthode simple à pratiquer dans sa cuisine

Le fumage est une très ancienne technique pour conserver la viande, la charcuterie et le poisson. Elle est aussi utilisée aujourd’hui pour donner à la viande un goût subtil. Dans notre nouveau livre "La viande", nous avons mis au point une méthode très simple que vous pouvez pratiquer aussi à la maison. Vous avez simplement besoin d’ustensiles courants, de nos recettes inratables et de l’envie de vous laisser séduire par le jeu magique des arômes.

Le fumage permet une cuisson de la viande douce et régulière tout en apportant un délicieux petit goût fumé. La révélation en bouche est unique, de quoi enthousiasmer votre famille et vos convives!

Des ustensiles courants suffisent amplement

Faire roussir la sciure de fumage dans la cocotte.

Des ustensiles courants suffisent amplement

Il vous faut une cocotte sans revêtement antiadhésif, un panier vapeur, un thermomètre à viande et de la sciure de fumage. Celle-ci est disponible dans différents arômes (p.ex. cerisier, pommier, chêne, hickory) sur Internet.

Offres actuelles

Kit de paniers vapeur Kuhn Rikon

Kit de paniers vapeur Kuhn Rikon

Cuisiner sainement et avec plaisir grâce au Kit de paniers vapeur Kuhn Rikon flexible!

CHF 24.90
Prix pour non abonné(e)s: CHF 29.90
Quantité
Pour réussir à coup sûr

Poser le panier vapeur sur la sciure de fumage et fumer la viande.

Pour réussir à coup sûr

Mise en place
Sortir la viande du réfrigérateur 30 minutes à 1 heure avant la préparation. Faire roussir la sciure dans la cocotte env. 5 minutes à découvert sur feu vif jusqu’au dégagement de fumée. Baisser le feu, poser un panier vapeur sur la sciure de fumage.

Préparation
Déposer la viande dans le panier vapeur, piquer le thermomètre à viande dans la partie la plus épaisse, poser le couvercle de la cocotte. Fumer la viande selon les indications dans la recette, jusqu’à ce que la température à cœur soit atteinte. Selon le morceau de viande, compter entre 15 minutes et deux heures.

Conseils pratiques

  • Brancher la hotte aspirante pendant l’opération, car le développement de fumée est comparable à celui d’un feu ouvert.
  • Toujours laisser refroidir la sciure de fumage dans un bol avant de la jeter.
  • Les résidus de suie dans la cocotte et dans le panier vapeur s’éliminent facilement.


Recettes

Le bois et les épices font la différence

Des herbes, comme le romarin, et des épices, comme les baies de genièvre, participent à l’incomparable goût fumé.

Le bois et les épices font la différence

Le secret des arômes tient dans le bois et les épices et herbes qui produisent la fumée. On utilise généralement des bois durs, à l’état naturel, sans écorce. Le hêtre est très apprécié. Mais d’autres bois contenant peu de résines, comme le bois d’arbres fruitiers, le chêne, l’érable, le noyer, le châtaigner, l’aulne, le peuplier et le saule, développent aussi des arômes très variés. Quant aux herbes aromatiques comme le romarin, le thym, la sauge, et les épices comme la cannelle, le thé noir, les feuilles de laurier et les baies de genièvre, elles apportent des nuances de goût encore plus subtiles.

Enfumer la maison: le retour d’une vieille coutume

Pendaison de crémaillère avec ou sans fumée: la coutume s’est maintenue jusqu’à aujourd’hui.

Enfumer la maison: le retour d’une vieille coutume

Aujourd’hui encore, une tradition consiste à fêter l’emménagement dans un nouvel appartement ou une nouvelle maison. En français, on appelle cela pendre la crémaillère. Autrefois, la crémaillère était la dernière installation dans la maison. De nos jours où les cheminées ne sont plus aussi courantes dans les appartements, on se contente d’inviter une bande d’amis et de faire la fête. Mais dans certains endroits de Suisse alémanique, on a remis au goût du jour l’ancienne coutume qui consistait à enfumer la nouvelle demeure. La fumée dégagée par des herbes, résines et essences était censée purifier les pièces de l’habitation et répandre des énergies positives. Les invités apportaient du sel et du pain pour bénir symboliquement la maison.


Plus sur le thème du fumage et des produits fumés dans un article de nos archives: Fumage: jeu d’arômes ancestral.