Cordon-bleu de l’ouvrier

Cordon-bleu de l’ouvrier

Avec de la charcuterie, du fromage et du lard et une salade fraîche croquante.

Mise en place et préparation: env. 20 min
Cuisson au four: env. 12 min

Préparation

Nombre de personnes
  • 4
    cervelas géants, pelés
    partager dans la longueur
  • 2 c.c.
    de sambal oelek
    badigeonner la coupe des cervelas
  • 120 g
    de fromage de montagne (p. ex. Cœur de Suisse), en tranches fines
    poser sur 4 demi-cervelas
  • 2 c.s.
    de romarin, coupé finement
    parsemer, recouvrir avec les autres demi-cervelas
  • 12
    tranches de lard paysan
    enrouler autour des cervelas, disposer sur une plaque chemisée de papier cuisson
  • Cuisson: env. 12 min dans la moitié supérieure du four préchauffé à 220° C.

Salade

  • 2 c.s.
    de vinaigre balsamique blanc
  • 2 c.s.
    d’ huile d’olive
  • 2 c.s.
    de yogourt nature
  • 1 c.s.
    de basilic, coupé finement
  • selon goût
    sel
  • selon goût
    poivre
    mélanger le tout
  • 300 g
    de scarole, en lanières
  • 1 botte
    de petits radis avec quelques fanes, radis en petits quartiers, fanes coupées finement
  • 1
    oignon, en fines lanières
    ajouter le tout, bien mélanger, présenter avec les cordons-bleus

Informations supplémentaires

  • Le cordon-bleu du pauvre La version classique, à base de viande de veau, fut naturellement longtemps réservée aux gens aisés. Mais comme dit le proverbe: «Faute de grives, on mange des merles!» Une saucisse, du fromage et du lard, il n’en faut pas plus pour confectionner un délicieux «faux cordon-bleu». Devenu lui aussi un classique outre-Sarine, ce mets compte de nombreux fans dans toutes les couches de la société.

Notations

    Betty Bossi développe toutes ses recettes avec les appareils Miele Appareils électriques miele