retour
MagazineDossiersSalade de pommes de terre: la bonne humeur assurée

Salade de pommes de terre: la bonne humeur assurée

A la recherche d’un plat sympa et sans chichis pour une petite bouffe au jardin entre amis? Optez pour une salade de pommes de terre! Tour à tour accompagnement ou plat unique, elle décline plein de variations. Roborative ou légère, la salade de pommes de terre a toujours du succès, même servie dans des assiettes en plastique!

Pas de barbecue sans salade de pommes de terre!

Tout ce qui plaît est permis!

Pas de barbecue sans salade de pommes de terre!

L’apprêt en salade est la manière la plus cool de préparer des pommes de terre, surtout en été. Barbecue entre amis, fiesta sous une tente ou repas en famille sur la terrasse, cette salade sans chichis ne manque aucune occasion de nous régaler. Même servie dans de la vaisselle en plastique, car elle est synonyme de simplicité et de bonne humeur. Certains l’aiment avec de la mayonnaise, d’autres la préfèrent plus légère. Les recettes se transmettent de mère en fille, mais il n’y pas de règles fixes. Ce qui plaît existe dans beaucoup de variations. Le principal, c’est que le résultat soit bon. Betty Bossi vous confie les trucs et astuces pour avoir la patate et en faire tout un plat!

Variétés et tours de main

Les pommes de terre à chair ferme font les meilleures salades.

Variétés et tours de main

Choisissez plutôt des pommes de terre à chair ferme pour que les rondelles ne se défassent pas au moment de mélanger la salade. A l’achat, repérez les sachets verts signalant les variétés à chair ferme:
 

  • Annabelle
  • Celtiane (en exclusivité chez Coop)
  • Charlotte
  • Ditta
  • Gourmandine
  • Nicola
  • Ratte
  • Stella


Retrouvez un tableau des types culinaires sur swisspatat.

Conseils:
 

  • Prenez des pommes de terre à peu près de la même taille. Réduisez le temps de cuisson pour les plus petites.
  • Important: conservez toujours vos pommes de terre à l’abri de la lumière. Supprimez toutes les parties vertes, retirez les germes et les yeux.
N’oubliez pas le bouillon

Simple ou copieusement garnie: la Salade de pommes de terre doit macérer au moins une demi-heure dans suffisamment de sauce.

N’oubliez pas le bouillon

Base d’une salade de pommes de terre: cuire les pommes de terre et les peler encore chaudes. Très important: prévoir suffisamment de sauce, car cette salade en est très gourmande. Donc ajouter impérativement du bouillon qui apporte de l’humidité, de l’assaisonnement et pas de calories en plus si on choisit du bouillon sans graisse.

Les pommes de terre doivent macérer dans leur sauce (par exemple à base d’huile, vinaigre, bouillon, sel et poivre) au moins une demi-heure, afin de bien s’imprégner des arômes et de développer plus de saveurs.

La salade de pommes de terre se prépare aisément env. un demi jour à l’avance. Mais ajouter oignons frais et ciboulette seulement au moment de servir, sinon les oignons auront tendance à prendre un goût amer.

Recette de base: Salade de pommes de terre - les variations sont permises!

Saucisses en exquise compagnie

Salade de pommes de terre et saucisses forment une savoureuse combinaison toujours appréciée.

Saucisses en exquise compagnie

Simple et toujours bon: pour la sauce, mélanger de la moutarde, du vin blanc, de l’huile de tournesol, du bouillon de légumes, des oignons ainsi que du sel et du poivre. On peut remplacer le couple huile et vinaigre par du vinaigre mélangé à du yogourt et de la mayonnaise. Avec de la viande ou des saucisses grillées, voilà un plat typiquement estival qui fonctionne aussi bien à la maison que dans une cabane de forêt.

Précautions en pique-nique: préférez une mayonnaise toute prête et transportez votre salade au frais dans une boîte isotherme. Par grande chaleur, la consommation de mets préparés avec des œufs crus est déconseillée.

Le tubercule et ses compagnons saisonniers

Les salades de pommes de terre se déclinent presque à l’infini.

Le tubercule et ses compagnons saisonniers

Pas compliquée, la pomme de terre a aussi bon caractère et s’entend avec plein de bonnes choses. En salade, il suffit de quelques légumes de saison, crus ou cuits, pour lui redonner des couleurs. Des exemples? Du concombre frais, des petits pois, des radis, du céleri-branche, des carottes, des oignons fanes, de la roquette et une poignée d’herbes aromatiques. Dans quelques recettes traditionnelles, on ajoute même une pomme.

Tomates, olives, artichauts et thon en boîte, ou petits morceaux de calamars, tous ces ingrédients méditerranéens évoquent la cuisine des vacances et n’ont pas leurs pareils pour ensoleiller une salade de pommes de terre, qui aime aussi le goût corsé de la feta et des anchois. Quant à la sauce, elle peut naturellement se préparer avec de l’huile d’olive et du vinaigre balsamique.

Recette: Salade Parmentier méditerranéenne

Il est aussi possible d’ajouter à la sauce des légumes taillés en julienne ou émincés à la mandoline, des tomates séchées, fines herbes et pousses. Après macération, le tout révèle un arôme incomparable.

En version tout-en-un, par exemple avec du fromage, des lardons, des morceaux de saucisse, du bœuf bouilli, un œuf ou du poisson, la salade de pommes de terre devient un plat unique.

Lorsqu’on la sert en accompagnement, elle doit s’accorder avec le plat principal: avec de la viande grillée par exemple, éviter de lui ajouter des saucisses et du lard; l’agrémenter plutôt d’herbes et de légumes frais. Ce type de salade convient aussi parfaitement comme accompagnement d’un poisson.

Une autre manière de préparer une salade Parmentier consiste à faire sauter les pommes de terre dans de l’huile chaude, ou à les cuire au four, et à les mélanger ensuite à la sauce. Un régal pour l’œil et en même temps un repas complet.

Recette: Salade de poivrons et de pommes de terre

Voilà comment font les autres

La variante russe de la salade de pommes de terre comporte aussi des petits pois, carottes et œufs durs.

Voilà comment font les autres

La salade de pommes de terre est présente dans beaucoup de pays, on la retrouve partout en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis. Pour autant, elle est encore perçue aujourd’hui comme une recette typique des pays germanophones.

Les Allemands adorent leur salade de pommes de terre. «Dans le Nord avec de la mayonnaise, dans le Sud avec du bouillon», telle est la devise. Une affaire de climat, dit-on. La variante mayo est plutôt originaire du Nord du pays, car elle supporte mal la chaleur. Dans le Sud, par contre, on préfère la préparation avec du bouillon. Cette salade de pommes de terre se déguste selon goût tiède ou froide. Mais que ce soit dans le Nord ou dans le Sud, les Allemands l’accompagnent de côtelettes et de saucisses, et cela même le soir de Noël.

Pour les Viennois, elle est incontournable de l’escalope panée. Ils la préparent aussi avec du bouillon, de la moutarde, de l’huile et du vinaigre. Et n’oublient jamais la ciboulette!

Une autre préparation, dont la tradition remonte à 150 ans, vient de Russie. La salade russe (ou salade Olivier) est également composée de pommes de terre auxquelles on ajoute des concombres salés, de la saucisse ou du bœuf bouilli, des œufs durs et des carottes, des petits pois, de la mayonnaise ou une autre sauce. Cette salade est servie au petit-déjeuner du 1er jour de l’an, après un réveillon bien arrosé.

La «ensaladilla rusa» des tapas espagnols s’inspire de la recette de la salade russe.

Bien plus qu’un aliment de base

D’un aliment de base essentiel, la pomme de terre est devenue un produit raffiné et varié.

Bien plus qu’un aliment de base

La pomme de terre est un aliment de base important. Et cela ne date pas d’hier. Pendant le Deuxième Guerre mondiale, beaucoup d’habitants ont survécu grâce à elle. A l’époque, la Confédération ordonna une extension des cultures (plan Wahlen) qui devait assurer l’approvisionnement de la population et rendre l’agriculture suisse indépendante de l’étranger. Le plan fut un succès grâce à une offensive exemplaire. Piscines et parcs publics, terrains de football et même la place devant le Palais fédéral furent immédiatement reconvertis en champs de pommes de terre, légumes et vergers. Cette «bataille des champs» devint le symbole de la communauté populaire, de la volonté de résister et de l’affirmation de la nation.

De nos jours, on cultive en Suisse une trentaine de variétés de pommes de terre. Avec 47 kilogrammes par tête, la consommation annuelle est supérieure à celle des pâtes et deux fois plus élevée que celle du riz.

Avec 70 kcal par 100 g, la pomme de terre fournit cinq fois moins de calories que le riz ou les pâtes. Elle rassasie bien, malgré sa teneur élevée en eau. La quantité des calories apportées n’est donc pas due à la pomme de terre, mais au mode de préparation.

«Ronde le matin, écrasée à midi, en rondelles le soir, il n’y a rien de plus sain.» Cette citation de Goethe souligne qu’on ne se lasse pas de la pomme de terre. Elle permet de varier les plaisirs à table et c’est pourquoi Betty Bossi lui a consacré un livre entier:

Best-seller: La pomme de terre - rustique et raffinée

Texte: Tiziana Ossola