Le miracle de l’allaitement

Le miracle de l’allaitement

La naissance d’un bébé est un petit miracle de la vie. Le deuxième miracle s’accomplit quand cet être minuscule trouve le sein de sa mère et commence à téter le lait qui suffira à sa subsistance pendant ses premiers mois. Si vous avez la chance de pouvoir allaiter, réjouissez-vous! L’allaitement offre à la mère et à l’enfant de magnifiques moments de tendresse et présente de nombreux avantages. Pour rester en forme et maintenir votre lactation, il vous faudra veiller à manger sainement.

L’allaitement a le vent en poupe

L’allaitement jouit actuellement d’une grande popularité. Le nombre des bébés allaités ne cesse de progresser. D’après la dernière enquête de l’OFSP (2014), 95% des nourrissons sont allaités. C’est une bonne chose, car l’allaitement a plein d’avantages!

Le lait maternel

  • contient tous les nutriments indispensables à la croissance du bébé
  • change de composition continuellement pour s’adapter aux besoins de l’enfant
  • renforce les défenses immunitaires du bébé (il contient les anticorps de la mère)
  • est disponible partout et à tout moment à la bonne température
  • fait grimper chez la mère le taux de prolactine, une hormone du bonheur
  • change de saveur après chaque repas pris par la mère, favorisant ainsi le développement gustatif de l’enfant
  • est écologique et économique
L’allaitement renforce l’attachement mère-enfant.
L’allaitement renforce l’attachement mère-enfant.

Des aliments sains pour un allaitement réussi

Une femme qui allaite produit environ 780 ml de lait par jour. L’énergie nécessaire à la lactation est puisée dans les réserves de graisse constituées pendant la grossesse. De plus, une femme allaitante doit consommer environ 500 kcal supplémentaires par jour. En théorie, cela correspond à une plaque de chocolat. Cependant, au-delà des calories, les mères allaitantes ont surtout besoin d’un apport supplémentaire en nutriments. Pour éviter les fringales, veillez à prendre des repas et des collations équilibrés et nourrissants. Pensez aux energy balls: bourrées d’ingrédients sains et nutritifs, elles ont aussi l’avantage de se manger facilement avec une seule main.

Les femmes qui allaitent doivent également boire davantage. Buvez 2 à 3 litres d’eau par jour et placez une bouteille d’eau à côté de votre lit pour parer aux soifs nocturnes.

Conseil: aménagez-vous un petit coin calme consacré aux tétées. Vous pouvez y laisser de l’eau fraîche ou de la tisane et une coupelle de noix et de fruits secs pour récupérer un peu d’énergie.

Faites-vous offrir des energy balls contenant des ingrédients sains.
Faites-vous offrir des energy balls contenant des ingrédients sains.

Boire du lait pour faire du lait

Le soir, vous pouvez instaurer un petit rituel consistant à boire un lait chaud au miel ou une tasse d’Ovomaltine. Même si ce n’est pas dans vos habitudes, vous pouvez essayer. Beaucoup de mères allaitantes se sentent comblées et rassasiées après avoir bu du lait. Bien sûr, vous pouvez ajouter quelques épices à votre lait, par exemple du gingembre, de la cannelle, de la cardamome, de l’anis étoilé, des clous de girofle ou du safran. Comme les nutriments ingérés par la mère passent dans le lait maternel, le gingembre favorisera la digestion de votre bébé. Quant à l’anis étoilé, il stimulera votre lactation. Vous pouvez faire chauffer le lait avec les épices entières ou, si vous êtes pressée, les ajouter à la fin de la cuisson sous forme de poudre. Veillez à acheter du lait de qualité: soit du lait frais fermier, soit du lait bio ou Demeter du rayon frais. En effet, chez les vaches aussi, le stress et les substances nocives passent dans le lait.

Le lait aux dattes: un concentré d’énergie
Le lait aux dattes: un concentré d’énergie

Que puis-je manger pendant l’allaitement?

En principe, vous pouvez manger de tout. Chaque corps réagit différemment. Privilégiez les aliments que vous tolérez bien car ils seront aussi mieux tolérés par votre bébé. Via le liquide amniotique, votre bébé a découvert de nombreuses saveurs pendant votre grossesse. Les aliments qu’il connaît déjà par ce biais lui plairont sans doute davantage. Si votre bébé a des ballonnements, il est possible – mais pas certain – qu’ils soient provoqués par votre nourriture. Les aliments tels que le chou, les oignons, l’ail, les haricots rouges ou blancs et les crudités peuvent être à l’origine de ballonnements chez les bébés allaités. En cas de doute, arrêtez de consommer l’aliment suspecté et surveillez la digestion de votre bébé. Au besoin, parlez-en avec votre sage-femme ou votre conseillère en allaitement.

La caféine et l’alcool passent dans le lait maternel. Par conséquent, évitez le café ou limitez votre consommation à deux tasses par jour. Pour l’alcool, mieux vaut s’en passer complètement car son élimination est épuisante pour le foie de votre tout-petit. Néanmoins, si vous avez quelque-chose à fêter, vous pouvez trinquer. Mais faites en sorte de ne pas boire plus d’un verre.