L’orange - prédestinée pour les fêtes

L’orange - prédestinée pour les fêtes

Si nous aimons tant l’orange, ce n’est pas seulement pour son jus sucré et plein de vitamines, mais aussi parce qu’elle s’invite avec bonheur dans de multiples préparations sucrées et salées. La douceur et l’acidité de sa pulpe, et la pointe d’amertume de son écorce, autorisent d’innombrables fantaisies culinaires. Un fruit prédestiné pour les fêtes!

Salades fruitées

L’orange fait bon ménage avec les salades amères, comme l’endive, la chicorée rouge ou la trévise. Les morceaux de fruits juteux apportent aux salades d’hiver une agréable fraîcheur. Betteraves rouges, carottes et fenouil forment aussi avec l’orange un couple parfait. Le goût naturellement sucré de ces légumes est encore rehaussé par un trait de jus d’orange incorporé à la sauce. Pour éviter que le plus populaire des fruits d’hiver laisse en bouche un goût amer, on utilise uniquement les quartiers et épluche le fruit à vif. Et désormais, c’est particulièrement facile avec le coupe-orange «Éclair»!

Deux qui vont bien ensemble: orange et chicorée unies pour le meilleur dans une salade d’hiver colorée.
Deux qui vont bien ensemble: orange et chicorée unies pour le meilleur dans une salade d’hiver colorée.
Coupe-orange «Éclair»

Coupe-orange «Éclair»

CHF 24.90 29.90 sans aboLivrable immédiatement
Vers le produit >

Viande et poisson à l’orange

En version salée, le plat à l’orange le plus connu est sans doute le classique et traditionnel canard à l’orange. Mais cette volaille n’est pas la seule viande à s’accorder avec l’orange. Boeuf, veau, porc et poulet adorent aussi sa compagnie. Même le poisson et les crevettes se marient avec l’orange. Et dans la sauce se retrouvent aussi bien les quartiers du fruit que son jus.

En hiver, un beurre à l’orange suffit à sublimer une pièce de viande grillée. On le confectionne avec du zeste finement râpé et du jus frais. Quant au chutney à l’orange, il confère au plat une petite touche exotique. Pour donner au chutney un goût prononcé, on utilise la pulpe et le zeste du fruit.

Le repas de fête idéal: rôti et sa sauce à l’orange.
Le repas de fête idéal: rôti et sa sauce à l’orange.

Desserts toniques

L’orange contient 50 mg de vitamine C par 100 g. Un seul fruit couvre donc déjà la moitié de notre besoin quotidien en vitamine C. Une salade d’oranges aux dattes ou aux figues est l’un des desserts d’hiver les plus sains qui soient. Et il est encore plus savoureux si l’on y ajoute un peu de liqueur d’orange, par exemple Grand Marnier ou Cointreau. Une salade qui mêle l’orange et le pamplemousse compose un mélange doux-amer harmonieux.

Dessert festif: la salade d’orange couronne le savarin.
Dessert festif: la salade d’orange couronne le savarin.

L’orange, fruit roi de l’avent

La saison des oranges s’étend de début novembre à fin juin. En période de l’avent, les variétés précoces apportent de la diversité. Une orange piquée de clous de girofle («pomme d’ambre»), suspendue à la porte de la maison suffit déjà à répandre un parfum et une ambiance de Noël.

L’orange se glisse aussi dans les fournées de petits biscuits. Le zeste frais râpé confère à ces gourmandises festives un petit goût délicieusement amer et fruité. Le mariage de l’orange et du chocolat noir est un grand classique. Et dans les miroirs, la confiture d’orange peut remplacer la gelée de framboise. Pour le glaçage des étoiles à la cannelle, on peut aussi, pour changer, délayer le sucre glace avec du jus d’orange au lieu de jus de citron.

L’écorce prélevée avec un économe et taillée en julienne donne une jolie décoration. Les fins bâtonnets colorés servent à embellir les desserts et gâteaux, ainsi que le bord des assiettes.

L’orangeat est une spécialité obtenue à partir de l’écorce d’orange amère (bigarade). C’est à l’orangeat que le christstollen, le panettone et les florentins doivent leur goût caractéristique.

Texte: Silvia Niederberger

26 octobre 2017

L’orange est indissociable des pâtisseries de Noël: exemple, le christstollen.
L’orange est indissociable des pâtisseries de Noël: exemple, le christstollen.

L’orange dans tous ses états!

L’orange dans tous ses états!
1. Lever les filets d’une orange
Décalotter l’orange des deux côtés, puis peler à vif. À l’aide d’un couteau bien aiguisé, dégager les filets (quartiers) des membranes blanches.
L’orange dans tous ses états!
2. Plus rapide: avec le coupe-orange «Éclair»
Avec le coupe-orange «Éclair» peler et couper une orange en quartiers n’a jamais été aussi simple! En un tour de main, vous obtenez 8 quartiers parfaits!
L’orange dans tous ses états!
3. Râper le zeste
Plus facile à faire avec une râpe fine. Choisissez uniquement des oranges non traitées, de préférence bio. En faisant sécher le zeste râpé au four, celui-ci conserve son arôme pendant plusieurs mois.
L’orange dans tous ses états!
4. Concentré d’oranges
La réduction du jus sert de base à maints desserts, par exemple un sorbet à l’orange aigre-doux ou une exquise crème à l’orange. Recette: concentré d’oranges
L’orange dans tous ses états!
5. Orangeat
L’écorce confite d’oranges amères est vendu entière ou en petits dés. C'est un ingrédient important pour les pâtisseries de Noël comme les florentins, le christstollen et le panettone.
L’orange dans tous ses états!
6. Oranges confites
Les rondelles ou morceaux d’orange confite consituent un joli décor pour des tourtes et desserts. Et ils sont faciles à préparer à l’avance. Recette: tranches d’agrumes confites


<
>